Un portique pour photographier en mosaïque

19 juin 2011 - Mots-clés : Haute résolution Pratique Matériel

Le but de ce portique est de photographier une image plane de façon rapprochée de façon à proposer des zooms extrèmes, permettant de voir les plus infimes détails. Le portique permet de réaliser un quadrillage précis de la scène.

Vue d'ensemble du portique :

Manipulation du portique en vidéo :

Maintien en position verticale sur une crémaillère :

Coulissement horizontal sur un tasseau. Un double niveau à bulle est monté dans la griffe de de montage du flash. Le niveau du bas permet de vérifier l'horizontalité (décalage possible en les deux montants verticaux). Celui du haut permet de vérifier l'absence de vibration par observation des mouvements de la bulle :

Repérage des positions horizontales par des cavités pratiquées dans le tasseau. La position est maintenue par une bille venant se loger dans les cavités par la pression d'un ressort :

En opération avec 2 lampes fluorescentes de température 6100°K achetées au BHV. Pour contrôler l'éclairage, on supprime toute source de lumière naturelle. J'utilise ici un mélange lumière artificielle directe (la lampe est dirigée vers l'extérieur de la scène mais légèrement inclinée pour qu'il y ait une faible quantité de lumière directe) et de lumière réfléchie sur deux feuilles de papier blanc (50x65cm) :

Série de photos :

En déplaçant le chariot sur lequel est fixé l'appareil photo horizontalement et verticalement, je photographie la série d'images suivantes à la résolution 4752 x 3168 pixels (ici réduites à 160 x 120). L'object utilisé est un Canon 60 mm dont le niveau de distorsion est pratiquement négligeable. Pour éviter les vibrations parasites, j'utilise un déclencheur filaire :







Image finale

J'ai assemblé les images individuelles grâce au logiciel Hugin. J'ai effectué la décomposition en mosaïque comme décrit dans cet [article->art155]. La résolution de l'image finale est de 14816 x 17888 pixels :

Liens


Comments