Politique

12 novembre 2009

En italique, mes découvertes personnelles.

  • Cet orateur n'a guère fêté les masses, et il refuse de débattre tant qu'il ne se sent pas sûr.
  • Les rites de l'élection.
  • L'élu et les locaux.
  • On rêve d'une poule au riz avant l'élection.
  • Il ne faut pas manquer l'élection du grand.
  • Il se glorifie du nouvel élu de son camp.
  • Les maires s'intéressent aux copines.
  • On en a marre de trop d'élections !
  • Certains parient sur ma chute.
  • Oh, une urne dans la boite !
  • Il va y avoir quelques processions avant d'établir la Constitution.
  • C'est sa femme qui gère son élection.
  • Les marins ont provoqué son élection.
  • C'est un élu de notre camp.
  • Délire des sondeurs.
  • Chaque camp crache piteusement sa semonce.
  • Les rivaux s'empêtrent se font mal.
  • Les militants embrouillés de cassent.
  • Le ministre de la consommation se battait contre la vie chère, en d'autres termes, il faisait la traque à la vie chère.
  • J'aide l'Union en collant.
  • Prie-t-il pendant l'élection ?
  • Communiquer dans son camp ? C'est pas une mince affaire !
  • Il coupe l'élu pendant son discours.
  • En rupture, ll lâche le congrès.
  • On peut voter par pli.
  • Message pour la base.
  • Il a perdu la face en repoussant le Congrès.
  • Il avait cherché pleinement à faire voter.
  • Députés feintés.
  • Il fête la présidence.
  • Des sectes infiltrées dans la présidence.
  • Il n'est pas très à l'aise du côté des urnes.
  • Il prie après l'élection.
  • Elections trop friquées.
  • Il ne s'accuse toujours pas d'avoir mouillé ses amis.
  • Les badauds tripotent les urnes.
  • Son camp est perdu.
  • Je la voulais présente pour mon élection.
  • Ils ont voté pleinement.

Comments