Gays et lesbiennes

12 novembre 2009

En italique, mes découvertes personnelles.

  • Plus question que ces grosses têtes nous mentent.
  • Les carences d'une grosse tête.
  • Ne mettez pas les CD trop près du podium.
  • J'ai trouvé ce CD aux puces.
  • Des gays sur tous les plans.
  • Les pétards, c'est pas démodé !
  • Un gourmand haïssant les grosses têtes.
  • Je cours dans la pente pour gonfler mes toiles.
  • Peut-on être félé après une contamination ?
  • Il est peiné et formidable.
  • Il relève le gant devant les faibles.
  • Que de mots toniques !
  • Banalement aisé.
  • Cet amateur d'anis n'est pas ingénu.
  • Ils se sont embrassés en se quittant.
  • Il faut faire tenir les ventouses.
  • On aime les courettes tapageuses.
  • Dure lutte pour les pétales.
  • Charlotte a dressé sa tente sur la pelouse.
  • La bithérapie quand on veut.
  • Je suis de passage dans le massif.
  • Je déplore les déprédations des pavés.
  • Il faut jouer des coudes pour se faire payer.
  • Il n'est pas doux avec les péchés.
  • Il met le feu et son complice s'ennuie.
  • Il se mouchait près des autos.
  • C'est le salon où on mate les autos.
  • On se laisse aller dans les pentes: on y casse la croûte.
  • C'est une pente qui tue.
  • Je n'aime pas jouer au tennis dans les pentes.
  • J'ai trottiné dans la pente.
  • Tu ne te laches pas assez dans la pente et c'est un tort.
  • Il s'est déclaré peiné en se tordant les doigts.
  • Tout gourmand se doit d'aimer aussi la tête.
  • Par ces temps de misère, on trouve beaucoup de gueux sur les quais.
  • Le recteur fait muter les profs qui fuient les oraux.
  • Je vous donne un coup de main avant les oraux.
  • Sa terre est dans la pente.
  • Il s'alite avant de mettre les ventouses.
  • Ils se sont embrassés dans la court.
  • Docteur, ne tirez pas ma ventouse.
  • Pas de gamelle pour les mets.
  • Un chercheur présente son job: les homozygotes.
  • Il rêve d'îles homophobes.
  • Celui là, il prend franchement la tête !

Comments